Finition bricolage - Techniques de finition

Protéger la vaisselle en bois dans la cuisine avec des matériaux non toxiques

Hachoirs, cuillères, bols, presse-agrumes, il n'y a pas de maison sans un tel gadget de cuisine en bois. Beaucoup d'entre eux ne sont pas protégés, ne sont pas couverts, comme ils étaient utilisés dans le passé. Les cuillères et louches en bois, les barattes à beurre et les tasses à pain n'étaient recouvertes d'aucune couche protectrice. Avec le temps, le bois s'assombrissait, la saleté s'accumulait et les objets finissaient par être remplacés par de nouveaux. Aujourd'hui, nous pouvons les protéger pour les conserver plus longtemps. Mais des matériaux de finition non toxiques sont nécessaires, car tous ces objets en bois entrent en contact avec des denrées alimentaires. Quels sont donc les matériaux utilisés pour les protéger sans nous empoisonner ?

matériaux de finition non toxiques
photo : joybileefarm.com
Pourquoi faut-il une finition pour les objets en bois dans la cuisine ?

Avant de voir pourquoi nous les protégeons. Il y a trois raisons principales :

  • protéger le bois des actions mécaniques qui peuvent l'endommager
  • mettre en valeur le design naturel du bois
  • réduction de l'absorption de l'eau et d'autres matières liquides à l'intérieur du bois.

Pendant le travail, les objets entrent en contact avec des couteaux ou d'autres ustensiles qui peuvent perforer ou percer des trous, ou avec des matériaux de nettoyage et d'entretien abrasifs. En les protégeant avec des matériaux de finition non toxiques, on durcit la surface ou on lui donne une pellicule qui empêche les rayures et les éclats.

Les produits de finition permettent de mettre en valeur le design naturel du bois.. Ce phénomène est particulièrement visible sur les objets en bois de plop ou de la chaux. Sans protection, les objets sont blancs et uniformes. Lorsqu'un matériau de finition est appliqué, le dessin réalisé par les anneaux annuels commence à être visible.

Mais l'effet le plus important de la finition est d'empêcher ou de réduire l'absorption par le bois. Dans la cuisine, l'eau ou d'autres produits liquides sont omniprésents. Le bois est hygroscopique afin qu'il absorbe l'eau. L'absorption et l'évacuation de l'eau peuvent entraîner des tensions qui provoquent des fissures dans le bois. En outre, l'eau entraîne également des salissures et le bois est alors profondément détrempé. Les matériaux de finition permettent de contrôler l'absorption.

Principaux modes de protection

La protection des objets en bois utilisés dans la cuisine peut se faire avec huiles ou/et des cires naturelles ou des vernis synthétiques catalysés. Dans le premier cas, le bois absorbe le matériau à l'intérieur, la surface étant très légèrement recouverte. La beauté du bois sera mise en valeur et l'absorption des liquides à l'intérieur sera réduite. Toutefois, la protection contre les chocs mécaniques reste réduite et le bois peut toujours être rayé ou frappé.

Dans le second cas, un film se forme à la surface du bois. Il est ainsi beaucoup mieux protégé contre les chocs mécaniques et l'absorption de liquides. Cependant, l'aspect est plus "plastique" et le bois perd son charme naturel.

matériaux de finition non toxiques
photo : food52.com
1. Huiles et cires comme matériaux de finition non toxiques

Il existe plusieurs types d'huiles et de cires qui peuvent être utilisées pour recouvrir les ustensiles de cuisine en bois. Elles doivent être naturelles et ne pas contenir de composés synthétiques ajoutés. Finition à l'huile se fait par couches successives, entrecoupées d'un temps de séchage et d'un essuyage de l'excédent. Appliquer aussi longtemps que le bois continue d'absorber. Ceara peut être appliqué mélangé à de l'huile ou en tant que produit séparé. Elle reste à la surface du bois comme une couche protectrice, mais n'a pas de résistance mécanique. Voici quelques-unes des huiles ou des mélanges huile-cire utilisés comme matériaux de finition non toxiques :

Huile minérale est le matériau non toxique le plus utilisé pour la finition des objets en bois dans la cuisine. Il s'agit d'une matière insipide, incolore et inodore obtenue par distillation du pétrole. Le produit doit être hautement purifié. Le bois traité à l'huile minérale a un grain très fin et agréable et n'est pas gras. C'est une matière que l'on trouve en pharmacie et qui est également utilisée pour les troubles digestifs.

Huile de lin - c'est le naturel non digéré qui est utilisé. L'eau de Javel contient des sels métalliques qui peuvent être dangereux. L'huile de lin naturelle sèche très lentement, une couche mettant plusieurs jours à sécher. Pour accélérer le séchage, l'huile de lin peut être bouillie avant utilisation.

Huile de tung. C'est l'huile qui met le mieux en valeur le dessin du bois. Il convient d'utiliser la version naturelle, non diluée avec des solvants synthétiques. Pour la dilution, utiliser de l'essence de térébenthine, également un produit naturel.

Huile de noix est très bien pour la finition des objets en bois dans la cuisine, tout comme le noix de coco. Toutefois, leur utilisation n'est pas recommandée pour les personnes allergiques aux noix et aux arachides.

Les huiles de lin, de tung et de noix ont également la capacité de conférer une certaine dureté au bois. Pendant le séchage, il se produit un processus de polymérisation qui renforce la fibre du bois à l'endroit où l'huile adhère. Contrairement à ces huiles, les huiles de tournesol, d'olive ou de raisin ne durcissent pas au séchage. Leur principal inconvénient est qu'elles rancissent à l'air libre et dégagent une très mauvaise odeur.

Mélange de cire d'abeille et d'huilei de in est souvent utilisé pour la finition des objets en bois dans la cuisine. Le mélange est chauffé, en veillant à ce qu'il ne s'enflamme pas. Une recette qui donne de bons résultats contient 5 volumes d'huile de lin et 1 volume de cire.) Le mélange peut être utilisé à froid, lorsqu'il est solide mais a la consistance du beurre mou, ou à chaud, sous forme liquide. Sous forme liquide, il pénètre mieux dans le bois et la protection contre l'humidité est bien meilleure.

Emulsion de cire de carnauba. Il s'agit d'une cire naturelle qui protège les feuilles d'une espèce de palmier. L'émulsion ne sert qu'à protéger la surface du bois. Il est préférable de l'utiliser pour les produits qui ne sont pas utilisés très souvent. Un usage intensif les fait ternir et il est plus difficile de les remettre à neuf, car il faut enlever toute l'ancienne couche.

photo : blog.woodturnerscatalog.com
2. Utilisation de produits filmogènes

Les laques qui peuvent être utilisées sont celles à durcissement chimique, en particulier celles qui polyuréthane. La réaction chimique finale donne un produit inerte qui n'est pas toxique pour l'organisme. Ces produits peuvent également être utilisés pour la finition des lits de bébé et des jouets.

Pour être utilisés en toute sécurité, les objets finis doivent être laissés au moins 30 jours pour que la réaction prenne. Pendant cette période, il est possible qu'une partie du vernis n'ait pas réagi avec le catalyseur et soit donc très nocive.

D'autres vernis durcissant peuvent également être utilisés - polyester, acrylique, à l'eau. Plus le pourcentage de durcissement est élevé, plus le produit final obtenu est sûr. C'est pourquoi les produits polyuréthanes sont recommandés, leur pourcentage de durcissement étant compris entre 50 et 100%.

Dans la catégorie des produits filmogènes, on trouve également gomme-laque. Le produit doit être naturel, obtenu à partir d'une espèce de coléoptère, sans ajout de produits synthétiques. Il est recommandé d'utiliser l'objet après l'évaporation totale du solvant dans le film (min. 2 semaines après l'application).

Quel que soit le produit utilisé pour la protection, les objets doivent être entretenus. Les objets huilés doivent être réhuilés au moins une fois tous les six mois s'ils sont utilisés régulièrement. Lorsque les produits sont protégés par de la cire, il convient d'enlever l'ancienne couche pour en appliquer une nouvelle. Les cires absorbent avec le temps des salissures qui ne peuvent être éliminées par un simple lavage. Les objets protégés par un vernis doivent être contrôlés régulièrement pour vérifier qu'ils ne présentent pas de fissures ou de rayures profondes. Dans ce cas, l'eau pénètre sous le film et la protection n'est plus efficace. Cela peut même être dangereux, car des champignons et des moisissures nocives peuvent se développer sous le film.

J'espère que vous trouverez ces informations intéressantes et utiles. Si vous pensez que cet article peut être utile à d'autres, vous pouvez le partager. Et si vous avez des commentaires, des questions ou des ajouts, n'hésitez pas à les laisser dans l'espace ci-dessous.

A propos de l'auteur

Mihaela Radu

Mihaela Radu est ingénieur chimiste, mais elle a une grande passion pour le bois. Elle travaille dans ce domaine depuis plus de 20 ans, la finition du bois étant ce qui l'a définie pendant cette période. Elle a acquis de l'expérience en travaillant dans un institut de recherche, dans sa propre entreprise et dans une multinationale. Elle souhaite continuer à partager son expérience avec ceux qui ont la même passion - et plus encore.

9 commentaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.

  • Je fabrique un broyeur de bois de pin et je voulais lui donner un bain avant l'huile minérale. Dans ce cas, l'huile est-elle toujours efficace ? Merci beaucoup.

    • Bonsoir !
      Oui, l'huile pénètre dans le bois et le protège contre l'humidité. Appliquez l'huile une fois que le bois est complètement sec. Utilisez les bains de teinture recommandés pour les produits en contact avec les aliments. Avec le temps, l'huile peut s'enlever à l'usage et il y a un risque de contact avec l'appât. Vous pouvez utiliser des colorants alimentaires.
      Tous nos vœux de réussite !

  • Bel article. Je pense que vous devriez écrire sur toutes les pages où il est question d'huile de lin une mise en garde contre l'autocombustion. Il suffit d'un chiffon imbibé et froissé pour faire un feu.

    • Bonne idée ! Nous ajouterons cet avertissement à tous les articles mentionnant de l'huile ou des produits contenant du white spirit comme diluant.
      Tous nos vœux de réussite !

  • Bonjour, j'ai besoin d'un peu d'aide, c'est la première fois que je fais cela et je ne sais pas si je m'y prends bien. J'ai lu quelques centaines de commentaires et beaucoup d'articles ces 3 derniers jours depuis que je vous ai découvert. C'est phénoménal ce site, vous avez mon respect et mon admiration pour votre compétence et la passion que vous avez pour le bois.
    Mais je n'ai rien trouvé de concret sur l'épicéa, peut-être que cela pourra servir à quelqu'un d'autre dans la même situation si vous avez le temps de me conseiller.
    J'ai acheté des panneaux de bois d'épicéa chez dedeman dans le but d'en monter quelques-uns comme étagères pour les vêtements, et un comme plan de travail pour le bureau (photo3). J'aime l'idée du bois naturel, propre, sans vernis chimique, et je pensais qu'ils sentiraient la forêt... Mais : 1. ils ne sentent rien, même pas poncés, 2. je pense qu'ils vont se salir très vite, et surtout 3. je n'aime pas du tout la couleur de l'épicéa, elle est très pâle, j'ai peur qu'elle ne devienne pas jaune ou orange avec le temps. Je préfère les tons chauds du bois, mais pas foncés (j'ai eu une commode en placage de chêne naturel qui a très bien "vieilli".
    Je trouve les odeurs des vernis et des peintures en général très fortes. J'ai donc acheté le "vernis pour bois Oskar Aqua, couleur chêne, à base d'eau, intérieur/extérieur". Le critère de choix parmi de nombreux échantillons de différents fabricants était l'absence d'odeur et la seule teinte qui me plaisait.
    Maintenant, mon dilemme : sur la page du produit, il est indiqué qu'il faut d'abord appliquer un apprêt, mais sur la fiche technique de cette même page, il est également indiqué que pour le bois neuf, à l'intérieur, il s'applique directement sur le bois. Comment dois-je procéder, avec ou sans primaire ? Ai-je choisi le bon produit plutôt que l'huile, la cire et bien d'autres options que je ne comprends pas car je n'ai pas d'expérience dans ce domaine ? Existe-t-il une technique d'application spécifique, autre que le long des veines ? Aux endroits où le pinceau se chevauche, la couleur sera-t-elle plus foncée ou s'uniformisera-t-elle en séchant ?
    Je précise que le guidon et ses supports sont en tilleul, fabriqués et poncés par mon père. Est-il possible d'appliquer ce vernis directement, sans primaire, sur les étagères, le plateau du bureau et la barre du portemanteau ? Le plateau du bureau se comportera-t-il bien dans le temps ? (souris de PC, ciseaux de couture, etc - quelqu'un a dit sur un blog que l'épicéa est tellement doux que lorsqu'on écrit avec un stylo sur une feuille de papier, il y a des empreintes dans le bois...).
    Ce serait plus facile pour moi en termes de temps et d'argent sans apprêt, mais je serais désolé de voir des taches lors du vernissage ou de l'utilisation, d'autant plus que je n'ai pas d'expérience, juste du zèle et de la joie de sentir le bois et de faire quelque chose de ma main. Que conseillez-vous ?
    La teinte que je voulais est celle de la première photo, mais je pense que c'est un bois plus noble. J'aime aussi celle de la deuxième photo, mais lorsque je l'ai essayée sur une chute de bois, elle s'est rapprochée de celle-ci.
    https://www.pinterest.ca/pin/433049320422526631/
    https://www.pinterest.ca/pin/433049320421440638/
    https://www.pinterest.ca/pin/433049320419698055/

    Je vous remercie de votre réponse éventuelle, je vous souhaite bonne chance dans tout ce que vous entreprenez !

    • Bonsoir !
      Tournez-vous pour ne rien rater. 🙂
      L'épicéa est l'arbre le plus répandu dans les forêts roumaines, c'est pourquoi il est facile à trouver et bon marché. Contrairement au passé, où les arbres étaient coupés à maturité, aujourd'hui ils sont coupés lorsqu'ils sont encore jeunes. D'où l'absence d'odeur et la faible résistance à l'action mécanique. Si vous souhaitez un résineux plus résistant (comme l'épicéa) avec une odeur spécifique, recherchez le pin nordique ou sibérien ou le mélèze.
      Les résineux (épicéa, sapin, pin, mélèze, thuya) commencent à changer de couleur immédiatement après la coupe. Ce changement est dû à la lumière et est accéléré par le soleil. L'épicéa devient jaune-orange avec le temps.
      Le chêne est très différent de l'épicéa. Il est beaucoup plus résistant et, avec le temps, les poses deviennent plus marquées et le motif naturel plus visible. L'épicéa, comme tous les bois tendres, n'a pas de pores. Même si vous utilisez la couleur du chêne, l'effet sera finalement différent car il n'y a pas de pores.
      La cire et l'huile donnent un aspect naturel et agréable au bois, mais elles n'ont aucune résistance mécanique. Pour obtenir cette résistance, il faut de la lav, vous avez donc bien choisi.
      Le vernis peut également être utilisé sans apprêt. Il sera plus difficile de poncer entre les couches, mais vous y arriverez. Pour obtenir une surface lisse après la peinture, vous avez besoin d'une petite truelle avec une éponge dure pour l'application de la peinture et des éponges abrasives moyennes et fines (vous trouverez le matériel dans les magasins de bricolage). Commencez par poncer la surface du bois. Utilisez une éponge moyennement abrasive et poncez dans le sens des fibres. Dépoussiérez et essuyez avec un chiffon doux en coton. La surface ne doit pas coller au chiffon et doit être agréable au toucher. Appliquez la première couche de vernis à l'aide d'une truelle, sans chevaucher les surfaces car la zone va s'assombrir. Laissez durcir pendant une heure et appliquez une autre couche dans les mêmes conditions. Au bout d'une heure, répétez l'opération. Laissez ensuite sécher jusqu'au lendemain. Le lendemain, vérifiez que la couche est sèche. Vous constaterez également que la surface est devenue rugueuse. La fibre du bois a absorbé l'eau du vernis, s'est soulevée, a été recouverte de vernis et a durci ainsi. Vous devez retrouver une surface plane et pour ce faire, poncez doucement la surface, dans le sens des fibres, à l'aide de l'éponge fine. Dépoussiérez, essuyez avec un chiffon et vérifiez la surface. Elle doit être lisse, avec une belle toux. Si ce n'est pas le cas, continuez à poncer, mais n'appuyez pas pour éviter d'enlever la couche de bois. Poncez à nouveau et appliquez une dernière couche de vernis à l'aide d'une truelle. Laissez sécher jusqu'au lendemain.
      Vous pouvez finir toutes les surfaces de cette manière. Si vous ne pouvez pas utiliser de truelle, essayez un pinceau. Si vous n'y arrivez pas, diluez le vernis avec de l'eau, mais pas plus de 5%.
      Malheureusement, dans les liens envoyés, je ne vois que des hommages avec des robes et des coiffures tirées de pinterest :)
      J'espère avoir été suffisamment cohérent. J'ai mis ci-dessous trois liens qui, je l'espère, vous seront utiles.
      Tous nos vœux de réussite !
      https://revistadinlemn.ro/2020/04/23/vopsirea-si-lacuirea-sfaturi-pentru-incepatori/
      https://revistadinlemn.ro/2017/01/17/cum-deosebim-lemnul-de-molid-de-cel-de-brad/
      https://revistadinlemn.ro/2017/01/10/lemnul-de-rasinoase-comparativ-cu-cel-de-foioase/

      • Merci pour votre patience et pour toutes ces informations, c'est très utile ! Je suis ravie de découvrir des gens comme vous, c'est un plaisir de lire les articles ici, j'apprends aussi beaucoup des commentaires.
        Je pense que maintenant les images correctes sont visibles et pertinentes de toute façon, plus pour moi en tant qu'inspiration 🙂 .
        J'espère pouvoir revenir bientôt avec la preuve d'un travail bien fait ou, au pire, d'une leçon apprise - donc non 🙂 .
        Bonne santé et tous mes vœux de réussite !

Catégories

S'abonner à la lettre d'information

fr_FRFrançais